Le dauphinois, le prince des gratins

Share Button

Par Revolver

IMG_4783Un gratin princier

Beaucoup d’appelés, peu d’élus au titre des ingrédients du gratin dauphinois. Un kilo et demi de pommes-de-terre de bonne famille, une belle tête d’ail, une noisette de beurre, la crème de la crème fraîche (un petit pot), du lait de qualité (un verre), la fine fleur du sel, un poivre racé, de la noix de muscade fraîchement râpée. Pour couronner le tout, un authentique emmental râpé, généreux et affirmé (100g).

Fils et filles de bonnes familles

Fils et filles de bonnes familles

Frottez le fond de votre plat avec la tête d’ail coupée en deux. Beurrez.

Disposez de fines rondelles de pommes-de-terre jusqu’à recouvrir tout le fond du plat. Salez et poivrez légèrement. Renouvelez cette opération pour chaque couche de pommes-de-terre jusqu’à épuisement (des pommes-de-terre, pas du cuisinier).

Rondes et fines

Rondes et fines

Mélangez la crème fraîche et le lait. Râpez un peu de noix de muscade sur ce mélange.

La muscade, une question d'équilibre

La muscade, une question d’équilibre

Versez pour recouvrir les pommes-de-terre.

Saupoudrez ad libitum de fromage.

Générosité du fromage français

Générosité du fromage français

Enfournez et reposez-vous pendant une bonne heure, voire une heure et demie. Pour un résultat très fondant et bien gratiné à la fois, la première heure, maintenez la température à 170° et la dernière demi-heure à 190° voire 200°. Dégustez avec une bonne salade verte.

A table!

A table!