Des financiers qui donnent le change

Share Button
Parce qu’il n’y a pas que des traders véreux, il y a aussi des financiers généreux (en chocolat!)
Promis, vous ne verserez pas d'impôt sur le financier... Croquez-le plutôt !

Promis, vous ne verserez pas d’impôt sur le financier… Croquez-le plutôt !

Quoi, parler finances, change, crise économique en cuisine ? Sacrilège ! Il y aurait pourtant beaucoup à méditer sur la cuisine de crise. S’ils ne sauraient résoudre des phénomènes mondiaux, du moins ces financiers répondront-ils à un certain type de crise : crise du « j’ai-plus-rien-dans-le-frigo-mais-j’ai-tout-de-même-envie-de-manger-quelque-chose-de-bon », maigre ou consubstancielle consolation aux crises existencielles, aux scènes de ménage… Par ailleurs, du fait de leur haute teneur en chocolat, lui-même riche en antioxydant, vous serez préservé des rides même face à l’adversité, surtout si vous y croyez ! Le seul risque : la crise de foie, mais on ne pourra pas dire qu’on ne vous avait pas prévenus…

Pourquoi des financiers ?

C’est gratuit : vous la voulez, l’explication du pourquoi du comment des « financiers »? Cette spécialité à base d’amandes, de blancs d’oeufs, de beurre et de sucre fut d’abord en odeur de sainteté du couvent des nonettes et chouettes Visitandines de Nancy (la pâtisserie est un art béni des Dieux, cf. La recette des religieuses). Le nom « financier » est néanmoins plus récent et s’explique par leur forme de lingot d’or, idée ô combien lucrative d’un pâtissier tout proche de la place de la Bourse, Lasne au XIXe. Pour sûr, en pâtisserie comme ailleurs, les filons du marketing ne datent pas d’hier.

Le Figaro dresse la liste des meilleurs financiers de Paris (cliquez ici… Pas testé par nos soins, mais disons que le choix des luxueuses pâtisseries laisse rêveur, et franchement, c’est tellement facile de réaliser des financiers que si eux ne réussissent pas, c’est la banqueroute assurée !) Vous aurez néanmoins remarqué, fabuleux critiques que vous êtes, que les financiers pris en photos ont plutôt une belle forme de kougelhopf, mais vous savez bien que de même que l’habit ne fait pas le moine, la forme du lingot ne fait pas le délice du larron…

La Recette :

  • 4 blancs d’œufs

  • 125g de beurre fondu

  • 80g de poudre d’amandes

  • 120g de sucre

  • 35g de farine

  • 100g de pépites de chocolat ou chocolat noir coupé en petits morceaux

Astuce de crise, comme en 29 :

lorsque vous avez une recette fortement utilisatrice de jaunes d’œufs (mayonnaise, tiramisu, crème pâtissière…), ne jetez pas les blancs. Utilisez la merveilleuse fonction « congélation » de votre frigidaire et entreposez-les pour des recettes telles que celle-ci, ou une tarte aux citrons meringuée, ou de délicieux macarons… Les recettes riches en blancs d’œufs ne manquent pas, et de plus, les blancs d’œufs non frais (surgelés OK) se tiennent quelquefois mieux en neige que les frais… Mais ça c’est une théorie purement personnelle.

Recette simplissime :

– Préchauffez le four à 200°C et préparez vos moules.

– Battez à la fourchette les blancs d’œufs, puis ajoutez le beurre fondu, le sucre, la farine et enfin les pépites de chocolat. Puis déposez la préparation dans les moules.

– Faites cuire environ 15 min selon votre four.

Promis, vous ne verserez pas d'impôt sur le financier... Croquez-le plutôt !

Promis, vous ne verserez pas d’impôt sur le financier… Croquez-le plutôt !

Et si Kerviel y résiste, c’est qu’il n’est pas aussi humain que Mélenchon le laisse entendre !


0 comments