Il suffit d’une goutte

Share Button
L'abus de gouttes reste dangereux pour la santé !

L’abus de gouttes reste dangereux pour la santé !

Ces petits rien qui, mis bout à bout, sont déjà beaucoup…

Il en faut peu pour faire le bonheur des gastronomes, dit, à une goutte près, le livre de la Jungle. Alors satisfaisons-nous du nécessaire avec tout juste quelques gouttes, qui font toute la différence.

ARÔME Vanille : certes, son goût est des plus douteux, de même que sa couleur brunâtre pas spécialement aguicheuse. Mais pour remplacer le jaune d’oeuf, notamment sur les gougères, il peut s’avérer très utile.

BIÈRE On a une fâcheuse tendance à réserver la bière aux beuveries entre amis (et on a tort). La bière est aussi l’ingrédient magique de la légèreté d’une bonne pâte à crèpe. Et même en cuisine, ça mousse !

Vinaigre BALSAMIQUE : 3 gouttes de vinaigre balsamique, et vous n’êtes plus un cuisinier « vin de table » mais plutôt « grand cru d’exception ». Evidemment, on l’utilise en vinaigrette, et son goût un peu corsé et piquant (tout son charme) en feront aussi un contrepoint unique et singulier avec des fruits doux et peu acidulés, tels que la fraise ou la pèche.

VIN Blanc : n’arrivant pas à apprécier ce précieux et divin nectar en dégustation brute, je l’utilise en cuisine. En sauce notamment, le vin blanc réduit (on lui impose la torture du bouillonnement pour qu’une partie s’évapore et surtout pour en conserver tout l’arome) récolte ma clémence. Un jour peut-être vous donnerai-je la délicieuse recette de carbonara qui découle de cette technique…

CITRON Jus de citron : le jus de citron, quand il est véritable et qu’il n’a pas cet affreux goût transgénique de paic excel, est le sauveur universel de toute cuisinière qui se respecte. Tout usage, il relèvera à souhait votre salade de fraise, s’associera parfaitement avec les poissons ou en marinade, ou allégera vos vinaigrettes, en association avec du fromage blanc.

Vinaigre de CIDRE : plus doux que le vinaigre balsamique, il sera plus toléré par les enfants, et assaisonnera parfaitement toute respectable salade de carotte.

Sirop d’ERABLE : les québéquois en savent sans doute davantage que moi sur les multiples usages de ce sirop ambré au goût tout doux. L’essentiel : les crèpes, mais il pourra aussi remplacer le sucre dans les yaourts, et sans doute serait-il également délicieux en sauce d’accompagnement de viandes blanches… mais je n’ai pas testé pour l’heure.

Vinaigre de FRAMBOISE : pour donner un subtile goût acidulé à votre foie gras poëlé, rien de tel que de le faire déglacer au vinaigre de framboise… Dois-je vraiment ajouter que c’est une tuerie ?

Eau GAZEUSE Un peu d’eau gazeuse dans votre ommelette et elle aura la gonflette.

HUILE d’olive

KIRSCH Elément indispensable dans la cuisine alsacienne. Cet alcool de cerise assez corsé (40° tout de même, quand ce n’est pas davantage) est souvent utilisé comme digestif post-repas trop copieux. Usage méconnu : il rendra plus digeste et agrémentera d’un goût subtil une fondue au fromage.

LIQUEUR Peu utilisé par mes soins. Elle a souvent un goût de faux synthétique…

MILLESIME à boire avec modération, pour le plaisir immodéré de ceux qui savent l’apprécier (et dont je ne fais, à tort ou à raison, pas partie)

Orange Le jus d’orange est particulièrement apprécié pour sa douceur (face au jus de citron) en marinade, ou en glaçage pour des gâteaux.

PASTIS : Le pastis n’est pas seulement le symbole de l’apéro dans la guarigue avec accompagnement musical des cigales. Faites flamber vos saint-jacques au pastis avec de petits légumes et un peu de crème…et le soleil reluira dans votre assiette !

PORTO Pour faire une sauce, c’est très simple : un peu de porto, de la crème, du sel et du poivre, on laisse bouillir (réduire). Et c’est prêt !

RHUM : l’essentiel de toute pâtissière… Du moins le seul alcool en ma possession car il me paraît indispensable. Accord parfait avec le chocolat évidemment, en cocktail aussi avec des agrumes tels que l’orange. Préférence marquée mais somme toute personnelle ne reposant que sur le goût (et non sur des dégustations de pochtronne, je précise) : le rhum ambré a plus d’arômes que le blanc, qu’on préférera utiliser en punch planteur.

TABASCO : pour pimenter votre existence, et au risque de vous faire cracher du feu, cet ingrédient est idéal. Petites natures s’abstenir : ça brûle !

Vinaigre de VIN : vil outrage, le vinaigre de vin, moins onéreux, est en général ce qui remplace le vinaigre balsamique. Pour dire les choses trivialement, c’est de la piquette. Alors OK, vous êtes fauchés, mais respectez-vous, achetez du vrai vinaigre balsamique !

WORCESTSHIRE Sauce : un nom imprononçable pour mon anglais dépravé, mais quelques gouttes à rajouter à vos mayonnaises épicées pour leur donner un petit goût salé qu’il est inutile de décrire : il faut goûter pour comprendre.

Et surtout, en cuisine comme ailleurs, munissez-vous de torrents de créativité ! Jazzez votre assiette :

https://www.youtube.com/watch?v=RF9ARRGc3Zo


0 comments