Mille-feuilles de vignes

Share Button

par Rouge

Un mille-feuilles à la finesse et la douceur réconfortante du papier… mais signé Rouge, vin rouge !
Mille-feuilles aux poires pochées au vin rouge et au lait de brebis

Mille-feuilles aux poires pochées au vin rouge épicé et au lait de brebis

Partie 1 : Les poires pochées au vin rouge épicé

– 4 poires

– 37 cL de vin rouge (ça peut être de la piquette, tant que vous n’êtes pas une spécialiste, ça passera)

– 100g de sucre

– 1 cuillère à café de poudre 4 épices (ou du mélange pour vin chaud : anis étoilé, badiane, cannelle, clou de girofle)

[Pardon à tous les amoureux du vin, mais n’y connaissant absolument rien, sauf pour ce qui est de la technique de récolte, cf. Les dernières Vendanges, j’ai privilégié l’argument économique du mauvais goût. A priori, le vin que j’utilisai fut du Cabernet… du Cabernet en brique tetrapack ouverture facile dans la mesure où je ne fis en aucun cas confiance à mes petites mains inexpertes en débouchage de bouteilles traditionnelles…]

Faire bouillir le vin, le sucre, les épices dans une casserole. Puis ajouter les poires coupées en quatre et préalablement épluchées et évidées. 20-30 minutes de cuisson plus tard, vos poires sont violettes, et tendres (un peu ivres aussi, comme vous qui avez bien respiré les vapeurs de vin rouge échappées bellement de la casserole) : il est temps de couper le feu et de les laisser reposer. Conserver les poires au frais dans leur (délicieux sans abus) sirop.

Partie 2 : le bricolage feuilleté en bricks sucrées

– 1 feuille de brick par personne

– 25g de beurre fondu

– sucre

Sortez votre pinceau, les bricolos ! Nous en aurons besoin pour cette partie.

Découper les feuilles de brick selon la forme voulue (ici, en rond). Pour un feuilletage digne de ce nom, prévoir 3 feuilles par feuilleté. Sur un premier rond de brick, étaler au pinceau un peu de beurre fondu, rajouter du sucre au pifomètre (juste histoire de coller avec la couche supérieure) et déposer le deuxième rond de brick en le collant avec le beurre et le sucre. Faire de même avec la troisième feuille. Enfourner quelques minutes à feu doux, jusqu’à ce que les feuilles de brick durcissent et dorent légèrement (quelques minutes suffisent). Laisser reposer quelques instants.

Partie 3 : Passage au dressage

[Pour une personne]

– 1/2 pot de yaourt au lait de brebis

– 1 cuillère à café de sucre

– une pincée de poudre de vanille

– poire au sirop (Partie 1)

– feuilleté (Partie 2)

Eh oui, je suis égoïste, je vous donne les micro-quantités pour une seule personne. Aspect purement pratique : multipliez si vous êtes plus nombreux, mais n’ayant pas l’intention de nourrir un régiment chez moi (un intrus m’a suffi), je me contentai de peu. Par ailleurs, vous remarquerez que j’ai eu l’atroce flemme de ne pas m’astreindre à fabrication d’une délicieuse crème pâtissière. Pourquoi ? Aucune excuse à vous donner pour être à nouveau dans vos petits papiers. En revanche, le yaourt de lait de brebis est assez idéal pour constituer un substitut un peu plus light. Mais là encore, vous vous interrogerez sur l’invraisemblance de choisir de pauvres brebis qui n’ont rien demandé pour me fournir la denrée nécessaire à l’élaboration de ma tour de Pise personnelle. Tout est dans la textures, mes chers. De fait, le yaourt de lait de brebis est assez compact (et par ailleurs efficacement rassasiant sur ma petite personne affamée ayant besoin de réconfort gustatif ces derniers temps)

Soit, mais la recette dans tout ça ? A vos papiers !

Dans un bol, mélanger le yaourt, le sucre et la poudre de vanille.

Dans un autre contenant, broyer 1/4 de poire pochée au vin rouge pour obtenir une purée approximative.

Puis enfin, le montage pour architectes pâtissiers : Un rond de feuilleté, yaourt, un rond de feuilleté, purée de poire au vin et rond de feuilleté. Attention… c’est craquant.

Un mille-feuilles qui s’effeuille vite, très vite… Appréciez bien !