Pizza et foot, la love story

Share Button

Par Revolver

La pizza a la cote auprès des amateurs de foot

Pizza olé!

Pizza olé!

Parce que nous aimons bien les clichés – bien que nous nous en défendions bec et ongles vernis – la pizza nous a semblé l’exemple le plus savoureux de menu à l’affiche de toute bonne soirée foot qui se respecte. Vous faites (et refaites) le match depuis votre canapé, télécommande à la main, vous mettrez au moins la main à la pâte (et non au téléphone) pour mériter une pizza digne de ce nom. Pour l’anecdote, la pizza dont vous allez découvrir la préparation a été confectionnée un soir de victoire madrilène. L’ingrédient à l’honneur de cette pizza est le thon ; aussi, en guise d’hommage et parce qu’elle était  beaucoup plus esthétique, l’image ci-dessus, est le souvenir d’une pizza estivale au chorizo. Pour accompagner la vôtre, qu’elle soit au thon, au chorizo ou aux lardons, vous pouvez opter pour de la bière, pourvu qu’elle ne soit pas bavaroise…

Les ingrédients de la victoire

Pour la pâte :

200 g de farine

20 g de levure du boulanger (soit la moitié d’un carré)

Environ 10 cl d’eau tiède

Sel

Huile d’olive

Mise en place

Mise en place

Impartialité de l'arbitrage

Impartialité de l’arbitrage

Pour la garniture :

Une boîte de thon au naturel

Une petite brique de coulis de tomate

Une gousse d’ail (plus si affinités)

Des champignons

Deux boules de mozzarella

Des olives

Sel, poivre, herbes

Recette pour une pizza gagnante

Préparez la pâte à l’avance car il faut lui laisser le temps de lever. Pour ceux qui tiennent à leurs bijoux – bagues et autres bracelets – veillez à les retirer : la pâte en préparation, ça colle ! Dans un grand récipient, versez la farine, du sel, de l’huile d’olive (3 ou 4 cuillères à soupe). Diluez la levure du boulanger avec l’eau tiède dans un bol. Ajoutez la levure dans le grand récipient. Et là, un seul mot d’ordre : PÉTRISSEZ. Il faut malaxer avec vigueur la pâte jusqu’à obtenir une boule homogène, lisse, souple, en un mot : belle. Si le mélange colle trop, ajoutez un peu de farine. S’il s’émiette, versez un peu d’eau et un peu d’huile. Prenez votre temps et musclez-vous les bras. Réservez le tout dans un endroit chaud. Pour accélérer le processus de levage, vous pouvez recouvrir le récipient dans le quel repose la pâte de plusieurs épaisseurs. Comme la pâte, reposez-vous au moins deux bonnes heures.

Mettre la main à la pâte

Mettre la main à la pâte

Jusqu'à obtenir un ballon rond

Jusqu’à obtenir un ballon rond

Temps de récupération

Temps de récupération

Pâte, lève-toi

Pâte, lève-toi

Préchauffez votre four à entre 210° et 220°. Occupez-vous maintenant de votre garniture. Faites revenir l’ail et les champignons dans de l’huile chaude. Attention les champignons frais rejettent leur eau : pour qu’elle s’évapore, privilégiez le feu vif. Ajoutez le thon émietté, le coulis de tomate. Salez, poivrez, assaisonnez avec des herbes de Provence. Laissez mijoter à feu doux.

 Balance la sauce

Balance la sauce

Étalez la pâte pour recouvrir votre plaque. Répartissez la sauce. Disposez la mozzarella en tranches. Parsemez d’olives. Enfournez pour un petit quart d’heure. Vous aurez alors atteint votre but !

 Remise à plat

Remise à plat

Dernière ligne droite

Dernière ligne droite

Au menu de Real-Bayern

Au menu de Real-Bayern