Purée que c’est bon et moche !

Share Button

Par Revolver

Des macarons qui font la pluie, mais le beau temps dans l'estomac

Des macarons qui font la pluie, mais le beau temps dans l’estomac

Intriguée par un article relatant les bénéfices de pâtisseries moches pour se remonter le moral et par le succès de cette initiative anti-mélancolie aux Etats-Unis et en Angleterre, j’ai recensé en mon for intérieur tous ces mets qui ne paient pas de mine – voire qui présentent mal – et qui ravissent les papilles et l’estomac. Le boudin noir, le poulpe, les pâtes à la sardine… J’entends déjà vos commentaires : « Mais le poulpe, c’est laid et dégoûtant ! D’abord, est-ce que ça se mange ?… ». Aussi me suis-je lancée dans une recette (pas de poulpe car c’est cher et je ne sais pas le battre pour le préparer car, oui, il faut battre ce céphalopode visqueux avant de le cuisiner), je me suis lancée dans une recette, disais-je, qui allie laideur et bonheur.

Ayant travaillé quelques temps dans le 12e arrondissement de Paris, j’attendais avec impatience les jours de marché boulevard de Reuilly, le mardi et le vendredi pour déguster un délicieux sandwich libanais. (Merci à ma collègue Cécile de m’y avoir initiée.) Et le secret de ce sandwich-là résidait dans le houmous préparé avec amour par le marchand dès 4 heures du matin, aimait à préciser ce dernier à ses clients admiratifs. Je me suis donc empressée de faire des tests dans mon atelier personnel et le résultat est assez proche en goût et surtout d’un point de vue esthétique : c’est bon et moche.

Pour préparer cette purée de pois chiches emblématique du Liban, voici les ingrédients que j’ai utilisés :

Des pois chiches (200g environ)

Du lait

De l’ail (1 tête)

Du citron (le jus d’une moitié)

De l’huile d’olive

Du sel

De la coriandre

Comme j’aime faire tout moi-même, j’ai mis à tremper les pois chiches la veille et je les ai fait cuire pendant deux heures avec un peu de sel. Autant dire que pour une quantité aussi ridicule, je ne le referai plus jamais. Je vous recommande donc d’acheter une petite boîte de pois chiches. Une fois cuits, je les ai mis dans mon robot mixeur dans lequel j’ai ajouté l’ail grossièrement haché, un peu de lait (j’en ai mis un peu plus après pour obtenir une meilleure consistance), un peu d’huile d’olive (à la fois pour la consistance et le goût), j’ai salé et assaisonné le tout avec de la coriandre. Fébrile, j’ai actionné le mixeur, et j’ai obtenu ceci :

L'houmous

L’houmous

Je précise que j’aurais dû mixer davantage pour obtenir une purée un peu plus lisse mais, tartiné sur du pain grillé, cela ressemblait bien au houmous vu et goûté au marché Daumesnil, bon et moche.

Si vous aussi vous souhaitez partager vos recettes de plats bons et moches, n’hésitez pas à laisser un commentaire !